Faire voter des travaux de rénovation en copropriété n’est pas chose aisée, du fait des intérêts souvent divergents des copropriétaires et d’un investissement financier conséquent. Outre une bonne communication et préparation en amont, une des clés de réussite est d’indiquer aux copropriétaires, de façon claire, le coût et le temps de retour sur investissement. Le prix global des travaux peut faire peur mais la maîtrise de l’impact sur les charges rassure et permet de voter plus sereinement.

L’Association des responsables de copropriété (ARC) estime entre 15 000 € et 25 000 € par lot le coût de la rénovation globale et performante des copropriétés. Cet investissement individuel peut être réduit de plus de moitié grâce à des aides financières et lissé dans le temps via des Éco-prêts à taux zéro. Encore faut-il connaitre ces aides et faire les bonnes démarches pour les obtenir.

 

Nous conseillons alors de faire appel à une mission d’ingénierie financière qui estimera l’ensemble des aides mobilisables et l’appliquera aux quotes-parts de chaque copropriétaire afin de calculer leurs restes à charge. Cette mission peut être assurée à minima par l’Espace Info Energie qui vous fournira un plan de financement global et estimatif, ou de façon plus précise et individualisée par un Assistant à maîtrise d’ouvrage* (AMO), qui peut être un opérateur ANAH ou un prestataire privé (bureau d’étude thermique, architectes, etc).

L’AMO se charge en outre de faire le lien entre la copropriété et les différents acteurs tout au long du projet de rénovation. Le prestataire travaillera avec les professionnels choisis (maître d’œuvre*, entreprises…) pour optimiser le projet de travaux en fonction des solutions techniques et des aides financières. Il pourra, enfin, aider au montage et au suivi des dossiers de demande d’aides.

La mission d’AMO est souvent négligée du fait d’une méconnaissance, alors qu’elle peut être déterminante dans l’acceptation et le vote des travaux. Le Conseil syndical conservera son rôle de relai d’information au fil des réunions intermédiaires.

 

* Le maître d’ouvrage est le commanditaire des travaux, dans ce cas la copropriété. Le maître d’œuvre est un intermédiaire entre les entrepreneurs et le maître d’ouvrage, chargé de la bonne réalisation des travaux. C’est un expert du bâtiment possédant des compétences en architecture, gestion de projet et artisanat, qui coordonne le projet.

 

Pour en savoir plus :

Nous proposons un « Petit Dej’ Copro » autour de ce sujet le 9 octobre de 9h à 11h à Avignon.

 

Informations et inscriptions :